Le côlon irritable, un véritable cauchemar

09 septembre 2021 | Articles
Auteur : Olivia Fortier, Naturopathe

On vous a déjà dit que votre côlon irritable n’est pas une affection grave, que vous n’êtes pas vraiment malade, qu’il n’y a pas de cause ni de solution aux nombreux troubles digestifs que vous ressentez? Que vous devriez tout simplement suivre une diète très stricte et éviter les aliments qui déclenchent vos symptômes pour le reste de vos jours?

C’est FAUX.

Tout d’abord, qu’est-ce que le côlon irritable? Le syndrome de l’intestin irritable (SII), aussi appelé le syndrome du côlon irritable (SCI), est un trouble gastro-intestinal chronique dont les symptômes sont les suivants : douleurs abdominales, ballonnements et modification du transit intestinal, comme la diarrhée et/ou la constipation. C’est l’un des troubles gastro-intestinaux les plus courants, affectant environ 10 % de la population générale dans le monde.

Le syndrome du côlon irritable est un terme fourre-tout désignant une famille de symptômes dont les causes sont encore mal connues. Ce terme qui ne veut rien dire, décrit tout simplement un trouble du fonctionnement de l’intestin. Il est généralement utilisé lorsque votre médecin n’est pas sûr de la cause de vos troubles digestifs et qu’il doit mettre une étiquette sur vos symptômes. De nombreuses personnes ont reçu un diagnostic de SCI par un médecin à un moment de leur vie et essaient simplement de gérer les symptômes par elles-mêmes sans réelle solution pour s’attaquer à la cause première. 

La vérité est qu’il y a toujours une raison à vos symptômes. Les causes sont souvent multifactorielles. Vous souffrez certainement de dysbiose intestinale, c’est-à-dire d’un déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans votre intestin. Cela peut être dû à une alimentation transformée riche en sucres et pauvre en fibres, le stress chronique ou à des infections intestinales telles que les parasites, la prolifération de levures ou la bactérie H. pylori. Il n’est pas rare que la dysbiose soit le résultat de co-infections. Votre côlon irritable pourrait aussi être dû à une déficience en acide gastrique et enzymes digestives ce qui entraîne une mauvaise digestion.

Vous pourriez également souffrir d’une prolifération bactérienne de l’intestin grêle (SIBO). C’est l’une des causes la plus souvent sous-diagnostiquée étant à l’origine du syndrome du côlon irritable. Pourtant, jusqu’à environ 85% des cas de côlon irritable sont en fait dû à cette surpopulation bactérienne au niveau du petit intestin. Le petit intestin est normalement un environnement plus ou moins stérile, car on y retrouve la majorité des bactéries au niveau du côlon. Cette prolifération bactérienne peut entraîner de nombreux symptômes du SCI comme des crampes, des douleurs abdominales, des gaz, des ballonnements, des reflux, de la mauvaise haleine, de la constipation et de la diarrhée. 

Lorsque vous recevez un diagnostic de SCI, il est vraiment important de vous assurer que vous obtenez les tests appropriés afin de déterminer si votre SCI est réellement un SIBO et qu’il s’agit de l’une de vos causes profondes. Vous ne pouvez pas seulement vous fier à vos symptômes puisqu’il existe plusieurs types de SIBO. Les tests permettent donc d’identifier le type. Ce qui permet d’avoir un plan d’intervention adapté à votre cas. C’est aussi vraiment très important de comprendre ce qui a causé votre SIBO puisque c’est la clé pour prévenir la récurrence du SIBO. 

Les causes sous-jacentes du SCI peuvent entraîner des troubles de motilité, c’est-à-dire un problème d’accélération ou de ralentissement du transit intestinal. On retrouve aussi une plus grande sensibilité viscérale digestive qui peut contribuer à l’intensité des douleurs et inconforts. Ceci est dû à l’accumulation de gaz dans le tube digestif. Puisque c’est le cerveau qui interprète les signaux des nerfs intestinaux, la connexion intestin-cerveau n’est pas à négliger. On doit donc aussi aborder la gestion du stress. Si notre cerveau dirige toute son attention vers la réponse combat-fuite à travers la branche sympathique, le flux sanguin est détourné vers les muscles pour combattre ou fuir le danger le plus vite possible. Cette réponse inhibe donc les fonctions digestives.

Le SCI est souvent vu comme une condition gérable avec des modifications des habitudes de vie. Il est trop souvent banalisé, voire négligé, et pourtant, il retentit parfois gravement sur la qualité de vie des personnes atteintes. Lorsque l’on s’occupe des causes qui ont mené aux symptômes du côlon irritable et au SIBO, les symptômes désagréables disparaissent.

Dans mon programme « Optimisez votre digestion, optimisez votre santé », je propose une approche un peu différente quand il s’agit de traiter les troubles digestifs chroniques. L’objectif n’est pas d’agir seulement sur le symptôme, à savoir la sphère intestinale, mais de prendre en compte l’ensemble de l’hygiène de vie ainsi que connaître les causes profondes de ces déséquilibres. Toute maladie commence dans l’intestin, mais prend racine dans le mode de vie.

Il est très important de comprendre que vous n’avez pas à vivre avec ces symptômes. Vous avez seulement besoin d’un bon professionnel de la santé pour vous aider à identifier les causes et enfin remédier à vos malaises une fois pour toutes. Croyez-moi. J’aide les femmes jour après jour à éliminer leurs symptômes du SCI et du SIBO.

Vous pouvez prendre votre rendez-vous sans engagement avec moi afin que nous discutions de la façon dont je peux vous aider. Nous pourrons ainsi voir si le programme « Optimisez votre digestion, optimisez votre santé », un programme intensif d’optimisation digestive et intestinale est ce qu’il vous faut pour trouver un soulagement durable de vos symptômes.



Vous voulez en savoir plus? Discutons!

Contactez-moi